Oser l’intuition pour des orientations stratégiques : l’effet RHEOoo !


Oser l’intuition

« A mon avis », « j’imagine que », « je le sens comme ça », « spontanément », « j’ai l’impression que », « quelque chose me dit que », « je sens confusément que », « je le ressens physiquement, en fait », « ne me demandez pas pourquoi mais j’en suis sûr.e »…

Sans en connaître vraiment l’origine (système expert fondé que des données expérimentales dans notre cerveau, habileté à percevoir des signaux faibles, connexions intangibles…?), il n’est pas rare d’avoir des convictions qui ne sont pas vraiment rationnelles.

Elles se révèlent souvent pertinentes mais, pour beaucoup, a posteriori seulement. En effet, s’il est difficile d’oser en faire un argument, il est aussi peu aisé d’en tenir compte soi-même.

Des orientations stratégiques

Certain.e.s dirigeant.e.s cultivent pourtant ce processus. Richard Branson (PDG de Virgin), par exemple, revendique depuis longtemps l’usage de l’intuition dans le business et le management.

Chez RHEOPOLE, nous faisons partie de ceux et celles qui ont travaillé le sujet et, par la pratique, reconnaissent l’apport de l’intuition dans tout type de questionnement.

Alors, comment progresser ?

L’effet RHEOoo !

L’effet RHEOoo ! est un ensemble de conférences et ateliers sur des sujets transversaux utiles dans tout contexte de travail.

Le 19 juin 2019, dans les locaux de l’ISARA Lyon, David Denis HERTZ présentera son expérience de ce qu’est l’intuition, comment elle fonctionne et comment l’utiliser dans les contextes personnels et professionnels pour prendre de meilleures décisions.

Par une approche alliant la présence et une meilleure conscience de soi, nous verrons ensemble et expérimenterons la façon de développer inspiration et orientation, tout en nous appuyant sur  la vision qui guide, la sagesse qui rassure, le lien du cœur qui rassemble et sur le pouvoir de la présence qui agit.

Le temps d’une collation permettra ensuite de poursuivre les échanges.

Le conférencier

David Denis HERTZ est licencié en sciences commerciales et industrielles de l’Université de Genève, a une expérience de plus de 20 ans dans le service aux entreprises (PME, administrations publiques, ONG, multinationales) et aux personnes qui les composent.
Master Certified Coach de l’ICF (Fédération Internationale de Coaching), il a créé à Genève l’école de coaching WAKAN (accréditée par l’ICF), qu’il dirige depuis 13 ans. Il est également le co-fondateur de l’Institution IKAARA, qui propose des programmes de transformation du leadership conscient et bienveillant.


Depuis 2002, il est expert de l’intuition appliquée au business et du développement du leadership par les archétypes. Son intention est de créer des passerelles reliant l’intangible de l’esprit intuitif et le concret de la vie professionnelle et privée et de transmettre l’usage de l’intuition comme source de connaissance profonde indispensable au développement du leadership conscient et bienveillant.

David a décrit son parcours dans le livre Profession chaman d’entreprise (Babelio).

Pour participer à cet évènement exceptionnel

A bientôt !

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter.

Coaching ?

Une étape, de la lumière !

Qu’est-ce que le coaching ?

Le coaching n’est ni une discussion de salon ou de comptoir ni une pluie de conseils (aussi avisés soient-ils) et encore moins une répétition d’exercices imposés.

Le titre de coach fait l’objet d’une certification. Plusieurs organismes (dont l’International Coaching Federation – ICF) travaillent à la protection de ce titre ; en attendant, tout le monde peut se dire coach, les expériences sont plus ou moins heureuses et le véritable métier est assez mal connu.

Le coaching réalisé par des professionnel.le.s certifié.e.s se fonde sur les objectifs des personnes coachées ; le coaching les accompagne pour aller plus loin mais sans jamais rien forcer, que ce soit dans le contenu ou dans le timing.

Le/la coach fait émerger à la conscience les désirs profonds des individus et des équipes, débusque les schémas de résistance qui bloquent les changements positifs et favorise la mise en mouvement vers la joie et la performance.

Un processus et diverses techniques permettent de faire cela et tout commence par une rencontre, qui conduit chacun.e à penser que plaisir et résultats seront au rendez-vous.

Coaching individuel

Le coaching individuel peut être utile dans tous les aspects de la vie (orientation, parentalité, dépendance…). Le coaching par RHEOPOLE a ceci de particulier qu’il intervient exclusivement dans le contexte professionnel, même si les schémas personnels sont nécessairement questionnés au passage.

Pour qui, pour quoi ? Nos types de client.e sont :

  • dirigeant.e souhaitant prendre du recul pour retrouver vision et sérénité de mise en oeuvre
  • nouveau/nouvelle manager
  • toute personne en quête de davantage de sens et d’efficacité
  • tout être humain en souffrance au travail.

Chez RHEOPOLE, vous trouverez un support bienveillant et opérationnel. Nous intégrons des expériences personnelles variées et une maîtrise de nombreux domaines (psychologie du travail, analyse transactionnelle, PNL, pensée métaphorique, neurosciences, états modifiés de conscience, analyse systémique, management, communication, organisation, gestion de projet classique ou agile…).

Ceci permet l’utilisation à bon escient d’outils tels que profilage psychologique, constellations systémiques, intuition, arts plastiques ou jeux de rôle. Emotions et ressentis corporels sont nos alliés.

Tout est proposé sur mesure en fonction des besoins spécifiques perçus sur le moment ; rien n’est imposé.

Ici, le rationnel et l’intangible se rejoignent, pour créer une réalité lumineuse.

Coaching d’équipe

Le coaching d’équipe opère dans le même esprit que le coaching individuel, dont il utilise une partie des outils, et fait la part belle à l’animation de groupe. Les objectifs communs à toutes les séances sont les suivants :

  • assurer la confiance entre les individus de l’équipe
  • favoriser la libre expression de chacun.e
  • faire vivre la cohésion par la discussion sur le travail et la co-construction d’un fonctionnement fluide
  • organiser la production de contenus et de décision stratégiques.

Chez RHEOPOLE, nous coachons / accompagnons des équipes de configurations différentes :

Comité de directionEquipe opérationnelle
PME tout entièrePartenaires de structures différentes

Les problématiques les plus communément traitées sont :

  • bâtir ensemble un projet (stratégie d’entreprise, organisation interne…) et le mettre en oeuvre
  • s’ouvrir à un fonctionnement plus collaboratif, décloisonné
  • traiter les « problèmes relationnels » (y compris par de la médiation)
  • faire l’expérience d’un processus créatif pour innover (produits / services)
  • vivre un séminaire annuel fédérateur, productif et détendu.

Que faire ?

Nous contacter, bien sûr !

Chez RHEOPOLE, les coachs sont certifié.e.s. Le code de déontologie de l’ICF est respecté et chaque coaching est bâti sur mesure.

Il peut être couplé avec des temps de formation ou de conseil. Il évolue au fil des séances.

This website is not multilingual but we work in English too.

Où nous verrons-nous ?

Le coaching d’équipe a souvent lieu dans l’entreprise mais tout ou partie de cette animation peut se dérouler à l’extérieur, soit dans les locaux de RHEOPOLE à Grézieu la Varenne (à une vingtaine de minutes du centre de Lyon), soit dans un tiers lieu fonction de la taille de l’équipe et des activités envisagées.

Pour le coaching individuel, là encore cela dépend des besoins du / de la coaché :

« J’ai envie d’un lieu neutre et très discret, sur mon trajet travail-domicile. »

Anna, directeur qualité.

Nos bureaux de Grézieu se situent à proximité des TPE, PME et grands groupes de l’Ouest lyonnais. Le cabinet est au calme dans un écrin de verdure. #Rheopole

« Je me déplace beaucoup ; les salons d’hôtel sont pour moi des lieux de travail et de détente. »

Thomas, gérant

Nous pouvons nous retrouver dans l’anonymat cossu du salon d’un hôtel de standing. #ThéOuBourbon

« Je veux un coaching physiquement ancré dans ma réalité professionnelle. »

Julie, nouvelle responsable de production

Un bureau dans l’entreprise convient parfaitement, pour peu qu’il soit isolé phoniquement et à l’abri des regards indiscrets. La/le coach peut aussi observer le contexte et, le cas échéant, le/la coaché.e en action. #Shadowing


« Il est essentiel pour nous que le coaching puisse avoir lieu dans Paris-même. »

Marie, députée

Nous avons des bureaux à disposition en plein cœur de Paris, sur les bords de Seine. #RiveGauche

« J’ai besoin de m’aérer, physiquement et moralement. »

Jules, responsable logistique

Voilà qui tombe bien, nous aussi ! Pour tous, marcher au contact de la nature favorise les connexions, l’oxygénation et la créativité. #BaladeProfessionnelle

« I am in Manchester for a few months. Do you do videoconf? »

John, oncologist

Of course. GoToMeeting, Skype, WhatsApp,… whatever. See you online soon ! #digital

« Mon métier demande souplesse et nouveauté. J’aime découvrir des tiers-lieux là où je me trouve. »

Yann, freelance marketing

Les espaces de co-working sont aussi les amis du coaching. Il y en a probablement un à proximité de là où vous vous trouvez. Nous nous occuperons de la réservation.

La boulette !

La boulette : un drame ou une chance ?

 

automotive-62827__340

 

L’un des derniers articles de RHEOPOLE proposait une recette infaillible pour rater la fonction managériale.

Persévérons dans l’erreur… pour le meilleur !

La boulette créative

Vous est-il arrivé, un jour, d’être distrait.e sur la route et, en vous trompant, de découvrir un nouvel itinéraire, plus intéressant ?

De la même façon, un doigt qui traîne malencontreusement sur le clavier et qui appuie sur la « mauvaise » touche permet parfois de faire l’expérience d’une fonctionnalité fort intéressante, insoupçonnée.

C’était il y a dix ans, loin de tout commerce. Ce soir-là, si j’avais fait les courses comme convenu, le réfrigérateur n’aurait pas été vide. Je n’aurais pas eu à « râcler les fonds de tiroir » en quête d’une denrée non périssable. Nous n’aurions jamais goûté ce délicieux toast sardine/ tomates séchées / épices.

Si du lait n’avait pas été oublié par un berger, aurait-on eu l’idée de faire des fromages pour conserver le lait, nourriture précieuse, à l’époque ?

Associées à des facultés de sérendipité (qu’Irving LANGLUIR, prix Nobel de chimie en 1957, définissait comme « l’art de profiter de l’inattendu »), ces erreurs se transforment en opportunités, elles sont source d’innovation.

La boulette décevante

Un peu plus douloureuse sur le moment, la boulette décevante (ou « boulette-claque ») remet en question. Pourquoi le nouveau produit s’est-il mal vendu ? Pourquoi le dernier recrutement s’est-il terminé en conflit ouvert dans l’équipe ? Pourquoi le logiciel n’est-il pas prêt à être mis en production ? Pourquoi n’avons nous pas vu que nous prenions un gros risque ? Pourquoi n’avons-nous pas anticipé la contrainte légale ? Pourquoi les collaborateurs ne font-ils aucune proposition ?

A ce stade, deux postures sont possibles : rejeter la faute à l’extérieur, ou bien prendre sa part de responsabilité et chercher à améliorer le processus en place. Cela est bien sûr valable si une personne de l’équipe dont vous avez la charge n’a pas réalisé l’objectif convenu : déverser sa colère en une bonne remontée de bretelles ou bien analyser ce qui s’est passé et faire grandir la personne et l’équipe ?

Les entreprises pérennes sont évidemment celles qui savent transformer les boulettes en pépites d’or.

Un encouragement à la boulette ?

Si découvertes fortuites et occasions de progresser sont riches, pourquoi ne pas encourager la prise de risque ?

Les anglosaxons l’ont compris depuis fort longtemps. Un dépôt de bilan n’est pas une marque au fer rouge, aux Etats-Unis : c’est une expérience supplémentaire et la preuve d’un esprit d’entreprendre.

Les exemples de l’intérêt d’une liberté de se tromper (dans un cadre sécurisé par l’organisation), de tester, finalement, sont nombreux.

Vous aimeriez en savoir davantage sur la manière de « lâcher » raisonnablement plus pour une meilleure performance économique et humaine ?

Contactez-nous !

 

 

 

 

 

 

Médiation

Qu’est-ce qu’une médiation ?

 

OlivierC’est un processus tripartite, bien calibré et accepté en amont par chacune des parties.

La personne médiatrice n’a pas à être experte du sujet du conflit, elle ne se place pas en position « haute », qui serait une posture de nature à juger ou à donner des leçons aux protagonistes. Est-il besoin de rappeler que, dans un plan, une médiatrice est l’ensemble des points équidistants de deux points donnés ?

Le médiateur ou la médiatrice est là pour faire en sorte que chacun puisse exprimer son point de vue, à la fois dans la narration technique des faits la plus objective possible, dans la présentation des enjeux et dans le domaine émotionnel (souvent lié à des questions de valeurs en jeu) car être entendu.e aussi à ce niveau-là est la seule garantie de la construction d’un accord acceptable et durable.

Une médiation est là pour restaurer la confiance par la reconnaissance sans jugement du point de vue adverse et dans la transparence. En cela, elle est bien différente d’une négociation conduite dans un cadre purement juridique (dans laquelle, souvent, les accords sont travaillés entre avocats en parallèle, dans un espace d’où sont exclus les clients, dont la place en tant qu’acteur de la négociation peine alors à être reconnue).

La médiation, guidée par un expert de la psychologie humaine et de la tenue d’un cadre,  permet la construction artisanale par les deux parties d’un accord accepté sans arrière-pensée.

Pour résumer, la médiation telle qu’elle est conduite par RHEOPOLE permet à chaque partie d’être reconnue dans ce qu’elle a d’objectif et de subjectif, pour le meilleur du contenu d’un accord et la fluidité de la relation à l’avenir.

 

Pour plus d’information, nous consulter.

 

Coaching RHEOPOLE : un accompagnement d’exception

20170105_213615_HDR - Copie

Nouveau/nouvelle manager, humain (dirigeant.e, manager ou autre salarié.e) en difficulté au travail ou individu ou équipe en questionnement pour plus de sens ou d’efficacité, vous recherchez un support bienveillant et opérationnel ? Vous pouvez faire confiance à RHEOPOLE.

Le coaching de RHEOPOLE n’est pas un entraînement répétitif à des actions préfabriquées et à courte vue.

Le coaching que vous trouverez chez RHEOPOLE vous est spécifique : il est une écoute, un guide pour votre intuition, au service de votre projet, de vos besoins.

Ici, l’intangible et le réel se rejoignent.

Nourri par une longue expertise du management, de la psychologie du travail et de l’accompagnement, le coaching de RHEOPOLE intègre plusieurs spécialités et sait mettre les outils « classiques » ainsi que bien d’autres activités, innovantes, au service de questions qui voient loin, afin que vous construisiez vous-même votre propre chemin, d’une manière lumineuse.

Au plaisir de cette rencontre !

20180726_151333_HDR - Copie

Entreprendre, innover, youhou !

Sans recherche de morale ou d’exhaustivité, quelques idées du moment au sujet du développement d’activité.

 

rheopole-5

Qu’il s’agisse de se placer dans la continuité de l’existant (do better) ou dans une innovation de rupture (do differently), la question du sens se pose, notamment pour

  • –  le leader, inspiré et inspirant,
  • –  et les collaborateurs (salariés ou partenaires) ; le sens est à la base de l’engagement.

 

 

D’où l’importance de l’analyse préalable de la valeur. Lors du colloque Fragilités interdites, le philosophe Patrick Viveret rappelait le glissement de sens du mot valeur : à l’origine lié à la vie (préservation, développement), il est aujourd’hui souvent synonyme de source financière [1].
En entreprise, la valeur est de plus en plus souvent définie comme une combinaison de l’utilité (intrinsèque) du produit, de sa rareté dans un contexte donné et de la garantie qui lui est associée.

 

Tout converge alors vers la nécessité de co-créer le produit avec son destinataire (product owner interne, client, partenaire, etc) : la lean start-up fait des pivots à chaque changement d’orientation suggéré par ses clients et la méthode Agile (Scrum, pour le numérique), livre un prototype imparfait à la fin de chaque itération (sprint) pour l’affiner ensuite.

 

Les adeptes de l’innovation frugale (comme Navi Radjou) ou de l’effectuation (Philippe Silberzahn, par exemple), rappellent qu’il est possible d’entreprendre avec les moyens du bord, pour peu que l’on sache rester proche du terrain et faire sienne la sérendipité.

 

Quels que soient le contexte et le stade du développement de votre activité, RHEOPOLE sait être à vos côtés sur le chemin des nouvelles réussites, pour, selon vos besoins, stimuler, structurer, aérer, apaiser ou encourager et… célébrer !

 

 

[1]  A l’époque où les yaourts enrichis en amidon modifié (la majeure partie des yaourts aux fruits d’aujourd’hui) ont fait leur apparition, les concepteurs ont probablement vu une valeur certaine (nouveau concept, texture « plaisir »), ont pris des parts de marché et… peut-être contribué de manière invisible, voire à leur insu, à la généralisation de l’obésité et de la porosité intestinale.
Notons que, à l’heure d’internet, un expert (scientifique, par exemple) n’a pas plus de voix qu’un novice ou qu’un acteur proche de l’entreprise ; le contrepoids éthique n’est donc pas toujours très éclairé.